Surveillance des entreprises les moins touchées par la crise

Alors que des secteurs comme le tourisme ou l'hôtellerie ont subi le plus gros coup dur, d'autres activités, dont beaucoup numériques, ont résisté au coup de vent et ont même amélioré leurs performances. Et c'est là que le Trésor veut mettre la loupe.

La pandémie de coronavirus et les restrictions imposées pour limiter la contagion ont surmonté un coup porté à l'activité économique, qui n'a cependant pas puni toutes les entreprises de la même manière. Si des secteurs comme le tourisme ou l'hôtellerie ont été les plus durement touchés, d'autres activités, pour beaucoup numériques, ont résisté à la tempête et ont même amélioré leurs performances. Et c'est là que le Trésor veut mettre la loupe.

Le plan de contrôle fiscal indique que l'Agence prévoit d'évaluer "avec un niveau de priorité plus élevé" les activités des multinationales et des grandes entreprises qui ont été les moins touchées par la crise déclenchée par le covid-19. Bien qu'elle ne propose pas de liste détaillée des secteurs sur lesquels elle entend resserrer la clôture, elle mentionne expressément le commerce numérique : "Surtout en cette année 2021, l'Agence fiscale prévoit d'augmenter les actions dans les activités numériques qui, dans le contexte actuel contexte, peut présenter un risque fiscal plus élevé.

Le Trésor indique que ces contrôles viseront à vérifier que les frais financiers déduits par les sociétés qui paient des impôts en tant que groupe sont corrects, et que les paiements d'intérêts et de dividendes sont vérifiés. Il ajoute également que tout au long de cette année "un nombre important de contrôles multilatéraux" seront effectués au sein de l'UE pour analyser les paiements intra-groupe pour le transfert d'actifs incorporels, et le développement du nouveau système automatisé d'analyse des risques en matière de transfert sera achevé. les prix, qui seront renforcés grâce à la mise en œuvre de la directive DAC 6 qui oblige les intermédiaires à déclarer les planifications fiscales agressives.

De même, l'Agence fiscale renforcera en 2021 les mesures de contrôle de l'activité exercée par le biais du commerce électronique, qui a connu un coup de pouce depuis la déclaration du premier état d'alerte en mars de l'année dernière. En ce sens, le Trésor souligne que le taux de Google peut aider à déterminer le périmètre réel de l'activité des grandes plateformes numériques. Cette taxe, entrée en vigueur le 16 janvier, manque encore de l'évolution réglementaire pour qu'elle soit de facto perçue. Pour cette raison, le gouvernement a décidé de reporter le premier règlement au deuxième trimestre.

Cela ne doit pas empêcher que le contrôle du respect des obligations fiscales de tous les contribuables se poursuive », souligne le document, « soit parce qu'individuellement ils ont réussi à maintenir leur situation économique avec plus de succès que leurs concurrents directs, soit parce que les risques anciens qui ils traînent conseillent de mener des actions de vérification ».

CONTRÔLE DES CRYPTOMONNAIES

Les crypto-monnaies ont également connu un boom au cours de l'année de la pandémie, le bitcoin établissant un prix record. Dans ce contexte, le plan de contrôle de l'Agence fiscale comprend une section adressée aux monnaies virtuelles, dans laquelle elle prévient qu'elle envisage de renforcer le contrôle des opérations effectuées avec elles, en incorporant des informations au modèle de biens et droits à l'étranger et en établissant une instance autonome obligation d'information sur les crypto-monnaies. Le document indique également que les informations obtenues seront systématisées et analysées - également pour les actions de contrôle contre le trafic et le commerce de toutes sortes de marchandises illicites - et la coopération internationale sera encouragée.

Source : le pays.

Partager
Partager sur !trpst#/trp-gettext>
Partager sur !trpst#/trp-gettext>
Partager sur !trpst#/trp-gettext>
Partager sur !trpst#/trp-gettext>
Surveillance des entreprises les moins touchées par la crise
Plus d'articles
avantages fiscaux en andorre

Avantages fiscaux en Andorre

Andorre, avec Monaco, a le taux de criminalité le plus bas d'Europe. Un système de soins de santé sophistiqué couplé à de l'air pur provenant de

Immigration et résidence en Andorre

Immigration et résidence en Andorre

Résider en Andorre, c'est vivre dans un environnement naturel fantastique, au cœur des Pyrénées. Mais c'est aussi la sécurité et un haut niveau de qualité

Contacter
fr_FRFrench